Covid-19 : Le Ministère de la santé encourage les téléconsultations

La téléconsultation médicale conseillée en ces temps de Covid-19

Avec les ravages engendrés par l’épidémie du coronavirus, il n’est plus possible de maintenir les liens sociaux. Le contact est rompu et de nouvelles stratégies de communication se créent. C’est le cas notamment en médecine où il n’est plus recommandé d’aller en cabinet, lorsqu’on est malade. La téléconsultation est ainsi encouragée afin de permettre un tant soit peu à toute personne souffrante de se soulager en ce temps de crise.

En quoi consiste la téléconsultation médicale ?

La téléconsultation médicale consiste tout simplement à faire une consultation médicale à distance ou via une vidéo. Sa généralisation avait été autorisée depuis 2018, mais elle était très peu pratiquée. L’épidémie du coronavirus a montré la nécessité et l’importance de ce mode de consultation. Pour cause, les mesures de confinement et de gestes barrières qui ont été adoptées et rendues obligatoires. Le Directeur Général de la santé l’a d’ailleurs mentionné : il est préférable de recourir à la téléconsultation plutôt qu’une visite en cabinet.

Une personne qui souffre d’un mal pourra alors consulter son médecin en le visualisant à travers son écran(ordinateur ou smartphone). Plusieurs professionnels de santé se sont mis à l’œuvre et réalisent des rendez-vous à distance. Cette consultation peut se faire avec son médecin traitant, mais aussi exceptionnellement avec un autre praticien.

Les sages-femmes emboîtent également le pas aux autres praticiens en se servant de ce dispositif pour veiller au bien-être des femmes enceintes. L’avantage est que ces dernières pourront profiter de soins médicaux depuis le confort de leur domicile. Le Ministère de la Santé veille surtout à ce que tous les Français adoptent cette technique. Pour cela, l’assurance-maladie prendra provisoirement en charge 100% des prestations.

Les cabinets médicaux se mobilisent !

En ces temps de crise, vous n’aurez aucun mal à trouver des cabinets médicaux qui offrent des services de consultations en ligne. Doctolib, l’un des leaders de la prise de rendez-vous médicaux en ligne, met gratuitement sa solution de téléconsultation à la disposition de 80 000 médecins. Il faut dire qu’après la crise, l’effectif des médecins inscrits a tout simplement explosé, puisqu’il n’était plus que 3500 avant la crise. Chez Ma Question Médicale présente le même scénario avec 100 à 150 inscriptions par jour. Chez Hello Care, on observe aussi une augmentation exponentielle des médecins clients. Livi offre une solution plus innovante en proposant le recrutement de médecins salariés.

Par ailleurs, les logiciels de téléconsultation sont les outils principaux des professionnels de la santé. Si certains ont été réticents au début, ils se trouvent par la suite contraints de recourir à ces logiciels qui prennent une place prépondérante dans leur environnement professionnel.

La téléconsultation s’imposera-t-elle après la crise ?

Dans le cadre de l’épidémie du covid-19, il faut le dire, la téléconsultation s’impose. Le bien-être des patients et l’avenir professionnel des professionnels de la santé en dépendent fortement.Mais il y a lieu de se demander également, si ce mode de consultation médicale perdurera et s’intègrera dans le quotidien des professionnels de la santé après la crise. En conséquence, si les services sont offerts gratuitement en période de crise ce statut sera-t-il toujours maintenu une fois la crise terminée ? On redoute également que certains acteurs du secteur profitent de la situation sanitaire pour s’engouffrer dans la brèche. Alors que rappelons-le, la téléconsultation reste et demeure un lien entre un patient et son médecin. Ce sont autant d’interrogations que soulève le recours à la téléconsultation médicale. Toujours est-il que ce dispositif reste un atout majeur pour mieux lutter contre l’épidémie et limiter au maximum les contaminations.

En définitive, il faut mentionner que l’exhortation du Ministère de la Santé à la téléconsultation médicale relève d’une importance capitale et participe d’une meilleure protection contre l’expansion de l’épidémie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *