Causes, symptômes et solutions de la dépression réactionnelle

Dépression réactionnelle : causes, manifestations et solutions

Lorsque vous ressentez du chagrin, il est tout à fait possible que ce dernier puisse évoluer vers une pathologie et laisser place à la dépression réactionnelle. Une fois arrivée à cette étape le plus important est de vite reconnaître les symptômes afin de s’engager dans un processus de traitement. Quels en sont les symptômes de cette affection et comment surviennent-ils ? Quelles en sont les causes et solutions ?

La dépression réactionnelle : qu’est-ce que c’est ?

La dépression réactionnelle est un trouble dépressif qui se manifeste généralement par un ralentissement psychomoteur. La personne qui en souffre voit son tonus neuropsychique s’affaiblir et sombre facilement dans le désespoir. Il s’agit en effet d’un trouble psychique encore appelé dépression psychogène. Il correspond à une aggravation d’un état de tristesse vers un état pathologique.

En France, une étude a prouvé que plus de 8 millions de personnes sont atteintes de dépression réactionnelle a ou sont susceptibles de la développer au cours de leur vie. Par rapport aux hommes, les femmes sont beaucoup plus exposées à ce type de trouble dépressif. Cela s’explique notamment par la fragilité naturelle de leur état psychologique.

Quels sont les symptômes de la dépression réactionnelle ?

La dépression réactionnelle se manifeste souvent par un état de profonde tristesse. C’est pour cela que les principaux symptômes consistent en une humeur triste suivie de pleurs. Ce sentiment de tristesse va s’accentuer de jour en jour et les pleurs vont également devenir intempestifs. Il est aussi fréquent que la personne dépressive se replie sur elle-même. Elle perd tout intérêt et commence par manquer de motivation.

Une dépression réactionnelle peut aussi causer un épuisement moral et physique. Les troubles de sommeil ainsi qu’une fatigue intense et permanente vont commencer par apparaître. Les personnes atteintes de cette pathologie parlent de plus en plus de mort dans leur discussion. Elles développent en effet des tendances suicidaires. Cela exprime leur besoin d’attentions et de réconfort de la part de leur proche.

De quelle manière surviennent-ils ?

Les symptômes de la dépression réactionnelle peuvent se manifester de différentes manières. Ils peuvent survenir brutalement ou de manière progressive. Le plus souvent, l’intensité des symptômes va connaitre une certaine variation en fonction du moment de la journée. En début de soirée, les symptômes s’accentuent généralement. Quant à leur sévérité, elle peut être légère, modérée ou intense.

La dépression réactionnelle touche pour la plupart du temps les personnalités fragiles et hypersensibles. Il est donc possible qu’une personne soit atteinte de cette pathologie sans que son entourage en soit inquiété. Ses proches peuvent juger anodines les raisons ayant entraîne le changement d’humeur.

Quelles sont les causes de la dépression réactionnelle ?

Les difficultés de la vie auxquelles nous sommes confrontées peuvent avoir des conséquences sur notre état psychique. C’est généralement dans ces conditions que la dépression réactionnelle survient. Ainsi, les causes de ce trouble sont en lien direct avec notre quotidien. Elles résultent essentiellement des rapports que nous entretenons avec les autres. Les causes les plus fréquentes sont exemple :

  • Une déception amoureuse ;
  • Une agression ;
  • Un deuil ;
  • Un accident ;
  • Un problème de santé ;
  • Un problème professionnel.

Suite à un divorce ou à une rupture amoureuse, certaines personnes sont plongées dans une grande tristesse qui peut devenir pathologique. C’est aussi le cas lorsqu’on a été victime d’une agression qu’elle soit physique ou morale. La perte d’un être proche à la suite d’un décès peut également provoquer des troubles dépressifs. Lorsque la tristesse qui en résulte n’est pas vite surmontée, elle peut conduire à une dépression réactionnelle. En ce qui concerne, les accidents, problèmes de santé et professionnels, ils sont parfois difficiles à supporter. Il est donc fréquent de voir ces situations pénibles être à l’origine une dépression pathologique chez la personne.

Comment traiter la dépression réactionnelle ?

Une personne atteinte de ce trouble psychologique représente un danger pour elle-même et pour son entourage. C’est pour cela, qu’elle doit se faire traiter dès l’apparition des premiers symptômes. Les traitements à base d’antidépresseurs ont à ce jour montré d’excellents résultats. Pour un traitement efficace sans risque de rechutes, il est souvent préconisé que ce médicament pris pendant plusieurs semaines.

Dans les cas sévères de dépression réactionnelle, une psychothérapie peut être préconisée. Elle a pour but accroître les chances de guérison en proposant un suivi psychologique au patient. On l’amène à identifier les causes de son malaise et à faire un travail sur lui-même pour les surmonter.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *