Comment vite reconnaître le lumbago pour le traiter ?

Lumbago symptômes : manifestations d’une lombalgie

Les maux ou douleurs au niveau des muscles font partie de notre quotidien. Ils peuvent provenir d’un mouvement brusque et des postures qu’on adopte. Le lumbago fait partie de ces maux. Douleur sensible au niveau du bas du dos, elle peut être intense et nous handicaper temporairement ? C’est quoi en réalité le lumbago ? Comment se manifeste-t-il ?

Lumbago : qu’est-ce que c’est ?

La lombalgie aigüe est le second nom du lumbago. On l’appelle également communément le tour de reins. Elle désigne une douleur située dans le bas du dos. Elle survient souvent lorsqu’on effectue un mouvement mal calculé. Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, la lombalgie n’a aucun lien avec les reins. Il s’agit plutôt de douleurs qu’on ressent au niveau des lombaires. Elles sont très douloureuses, mais passagères contrairement à la lombalgie chronique. Le lumbago se manifeste souvent suite à :

  • Un faux mouvement ;
  • Un effort brusque ;
  • Au port d’une lourde charge ;
  • Une mauvaise posture.

Comment reconnaître un lumbago ?

Le lumbago se manifeste par une douleur soudaine et intense dans le bas du dos. Elle peut être douloureuse au point de vous empêcher de bouger pendant quelques secondes. La douleur peut parfois atteindre le haut des fesses et même les cuisses. Elle est semblable à celle qu’on ressent en cas de sciatique. Dans ce cas, le repos ou un traitement médicamenteux peuvent vous soulager.

Comment expliquer le lumbago ?

Le lumbago est le résultat d’une atteinte des disques intervertébraux. Ils permettent en réalité d’amortir les vertèbres, mais vieillissent avec l’âge. En conséquence, cette atteinte entraîne une irritation et une légère compression d’un nerf. Il faut dire que ce phénomène en lui-même est déjà douloureux. Il en ressort une forte contraction musculaire qui bloque la région lombaire. Ce qui fait apparaître un lumbago.

Par ailleurs, il existe plusieurs facteurs de risques qui peuvent augmenter les chances d’avoir un lumbago. Il s’agit notamment de :

  • L’excès de poids ;
  • La sédentarité ;
  • Un travail physique exigeant ;
  • Le stress ;
  • La grossesse.

Que faire en cas de lumbago ?

Lorsque vous ressentez les symptômes d’un lumbago, certains traitements peuvent vous permettre de vous soulager rapidement.

Vous devez a priori modérer vos mouvements. Évitez à tout prix de faire des mouvements brusques et de façon répétée. Si la douleur est trop intense et trop vive, un repos de 24h à 48h au lit vous permettra de vous soulager. Par contre, il est recommandé de ne pas dépasser ce délai pour l’alitement. En effet, l’alitement prolongé entraîne le ralentissement de la guérison et favorise la récidive. Vous parviendrez également à atténuer la douleur en prenant du paracétamol connu pour ses propriétés analgésiques. Un comprimé de 500 mg trois à quatre fois par jour avec un intervalle de 4h entre chaque prise suffit. Vous pouvez aussi recourir à l’ostéopathie, une technique qui permet de réduire considérablement la durée de la crise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *