Fentanyl

Type principal

Le fentanyl est un puissant analgésique narcotique utilisé dans le traitement des douleurs intenses. Il s'agit d’un opioïde, c’est-à-dire une drogue entièrement synthétique (fabriquée par l’homme) basée sur les opiacés tirés du pavot, tels que la morphine et l’héroïne. En raison de sa puissance (environ 100fois supérieure à la morphine), son utilisation se limite généralement à la gestion des douleurs intenses et comme analgésique en milieu hospitalier.

Comme d’autres opiacés et opioïdes, le fentanyl imite les substances chimiques (neurotransmetteurs) produites naturellement dans le corps et se fixe aux récepteurs d’opiacés situés dans le cerveau et le reste du système nerveux central. Parce que les neurotransmetteurs qui se fixent habituellement à ces récepteurs, tels que l’endorphine, bloquent normalement la transmission des signaux de douleur dans le corps, les opiacés/opioïdes produisent le même effet.

Ainsi, une fois qu'il est passé dans le sang par différentes méthodes, le fentanyl est acheminé vers ces récepteurs du cerveau, ce qui bloque la perception de la douleur par l’individu.

Le fentanyl est utilisé dans différentes situations médicales mais principalement pour la gestion des douleurs intenses. Il sert d’analgésique (antidouleur) et d’anesthésique dans les unités de soins intensifs et les salles d’opération des hôpitaux. Il permet également de calmer la douleur des malades du cancer ne répondant pas à d’autres analgésiques. Enfin, il peut être prescrit pour d’autres pathologies graves occasionnant une douleur intense et constante.

En raison de sa puissance et de son fort potentiel d’abus, le fentanyl est une drogue réglementée dans beaucoup de pays et fait l’objet de restrictions strictes.

Aux États-Unis, le fentanyl est une substance du tableauII, ce qui signifie qu’il est illégal d’en posséder ou de l’utiliser sans prescription mais aussi de le vendre sans autorisation officielle. Au Royaume-Uni, il s’agit d’une drogue de classeA sans prescription, le même groupe auquel appartiennent l'héroïne et la cocaïne.

Toutefois, cela ne l’empêche pas d’être utilisée illégalement comme drogue récréative. Le fentanyl est vendu sur le marché noir et il est souvent utilisé par les personnes dépendantes aux stupéfiants du groupe des opiacés, tels que l'héroïne. Il sert parfois à renforcer les effets d’une héroïne de mauvaise qualité et peut même être vendu en tant qu’héroïne. Il existe de nombreux cas d’overdose de fentanyl accidentelle, certaines entraînant la mort. En raison de sa grande puissance, le fentanyl est extrêmement addictif s’il est utilisé dans un cadre non médical.

Autres types

Le fentanyl est disponible sous différentes formes médicales et dans plusieurs marques. En plus d’être administré par intraveineuse en milieu hospitalier, il existe aussi sous forme de patch transdermique, qui libère lentement le produit en plusieurs heures. Il est également disponible sous forme de comprimé, de pastille, de spray nasal et de «sucette» sur prescription. Parmi les marques commerciales figurent: Duragesic, Actiq, Sublimaze, Fentora, Instanyl et Abstral. Il est parfois délivré comme médicament générique sous le nom Fentanyl.

Dans la rue, le fentanyl est connu sous plusieurs noms argotiques, le plus courant étant «China White». On l’appelle aussi China Girl, Apache, Dance Fever, Percopop, Murder 8, Tango & Cash et Jackpot.

Le fentanyl disponible sur ordonnance peut être détourné vers le marché noir par des moyens illicites, mais des produits «analogues» sont également fabriqués dans des laboratoires clandestins et vendus dans la rue sous forme de poudre blanche, souvent appelée «héroïne de synthèse».

Principaux effets

En tant qu’opioïde, le fentanyl a un certain nombre d’effets physiques et psychologiques puissants, notamment une réduction ou une élimination de la douleur et une sédation. Pris à des fins récréatives, il peut également déclencher de l'euphorie, de l’apathie et une dissociation, même s'il semble que l’euphorie ne soit pas aussi intense qu’avec de l’héroïne.

Comme d’autres opiacés et opioïdes, les qualités euphorisantes du fentanyl seraient dues à une stimulation de la libération de dopamine dans le cerveau, la substance chimique utilisée par le corps humain pour «récompenser» certains comportements. Même si cette euphorie est généralement peu importante lorsque la drogue est utilisée dans un cadre médical (doses contrôlées et limitées dans le temps), une utilisation illicite détourne cela afin de créer un effet instantané qui est très addictif sur le plan psychologique.

Le fentanyl étant très puissant par rapport à d’autres narcotiques, le risque d’overdose dangereuse est extrêmement élevé, notamment chez les individus n’ayant développé aucune tolérance préalable aux opiacés. Une overdose peut entraîner une dépression ou insuffisance respiratoire, une perte de conscience, un coma ou la mort. Le risque d’overdose est encore plus élevé si le fentanyl produit illégalement a été mélangé à de l’héroïne, puisque le consommateur peut facilement prendre une dose beaucoup trop élevé sans le savoir.

Les autres effets secondaires liés à l’utilisation de fentanyl dans un cadre non médical sont de la confusion mentale, de la somnolence et de la constipation. Parce que la drogue crée une dépendance chimique, les toxicomanes ressentent également un certain nombre d’effets négatifs lorsqu'ils ne sont pas sous l’influence de la drogue: dépression, anxiété et envie destructrice d'en prendre plus. Au fur et à mesure que la tolérance s’installe, ils ont besoin de prendre toujours plus de drogue pour dépasser cet état, ce qui perpétue l’addiction et augmente le risque d’overdose.

Pays producteurs

Le fentanyl est produit légalement, sur autorisation, dans des laboratoires pharmaceutiques du monde entier à des fins médicales. Cette drogue étant un opioïde entièrement synthétique et non un opiacé, sa production n’est pas du tout dépendante du pavot, comme le sont d’autres narcotiques.

Le fentanyl est le fruit d’une série de réactions chimiques complexes, qui nécessitent du matériel spécialisé, des connaissances et des compétences ainsi que l’accès à un certain nombre de produits chimiques réglementés. En plus du fentanyl, les sociétés pharmaceutiques ont produit un certain nombre de substances analogues, aux propriétés chimiques et physiques similaires. C'est le cas du sufentanil, du carfentanil, de l’alfentanil et du lofentanil.

Dans un cadre médical et sur prescription, le fentanyl est conçu pour entrer dans le flux sanguin par différents moyens. Sous forme liquide, il est utilisé par voie intraveineuse pour gérer la douleur après des opérations et d’autres procédures hospitalières.

Pour les patients souffrant de fortes douleurs chroniques liées au cancer et à d’autres maladies, on pourra leur prescrire un patch transdermique, qui se fixe à la peau à la manière d’un patch à la nicotine. En général, ces patchs contiennent du fentanyl en gel, mais certains fabricants ont mis au point des patchs sans gel afin d'éviter tout abus.

Le fentanyl existe également sous forme de pastille fixée à un bâtonnet (sorte de sucette), qui se place dans la bouche afin d’être absorbé progressivement par les gencives et les autres parties internes de la bouche. Ce mode d’administration est également utilisé pour les comprimés de fentanyl qu’on laisse se dissoudre dans la bouche. Ces médicaments sont souvent appelés des pastilles ou des comprimés buccaux.

Les drogues normalement délivrées sur ordonnance arrivent sur le marché noir par un certain nombre de circuits. Elles peuvent d’abord être achetées ou volées à une personne possédant une prescription légitime. Elles sont aussi volées dans les hôpitaux, les pharmacies et les centres de stockage ou vendues ou détournées par du personnel médical ou pharmaceutique corrompu. Dans certains cas, des bandes organisées sont impliquées dans ces vols et acquisitions illégales. Quel que soit le circuit emprunté, ce fentanyl fabriqué légalement finit entre les mains des trafiquants de rue, puis des toxicomanes.

Il n’est alors pas utilisé comme il se doit et les consommateurs absorbent généralement des doses beaucoup plus importantes sur une période plus courte. Par exemple, le gel des patchs à diffusion progressive est souvent extrait puis fumé ou appliqué sur les gencives.

Toutefois, ces produits sur ordonnance ne sont pas les seuls à alimenter le trafic de fentanyl. Un certain nombre de drogues «analogues» (similaires mais avec une structure et des propriétés chimiques légèrement différentes) sont apparues dans la rue sous différentes formes. Ces drogues sont produites illégalement dans des laboratoires clandestins. En raison de leur nature, on sait peut de choses sur leur localisation ou leur nombre, mais on pense que la plupart du fentanyl illicite présent aux États-Unis est fabriqué au Mexique. Des laboratoires de production de fentanyl ont également été découverts au Canada et aux États-Unis.

Comme toute drogue illégale, les analogues de fentanyl fabriqués clandestinement peuvent être exportés dans le monde entier depuis leur point d'origine, avant d’être divisés en petites quantités et vendus dans la rue.

Le fentanyl peut être vendu en tant que tel, mais il est également coupé avec de l’héroïne et même substitué à cette dernière sans que le consommateur sache ce qu'il achète.

Faits et statistiques

Faits

  • Le fentanyl est un opioïde entièrement synthétique.

  • Ce narcotique est utilisé pour soulager et gérer les douleurs intenses et continues, par exemple chez les malades du cancer et les personnes récupérant d'une opération ou d'un accident.
  • Il s’agit d'une substance réglementée dans de nombreux pays, ce qui signifie qu'il est illégal d'en posséder sans ordonnance. Sa fabrication et sa distribution font l’objet d'un contrôle et d'une surveillance étroits.
  • Au Royaume-Uni, le fentanyl sans ordonnance est une drogue de classeA. La possession illicite du produit est passible de sept ans de prison et d'une amende illimitée. La fourniture de fentanyl à d’autres personnes, même des amis, est passible d’une peine d’emprisonnement à vie.
  • Aux États-Unis, il s’agit d'une drogue du tableauII. La possession d’une petite quantité est passible de cinq ans de prison et d’une amende conséquente. La possession d’une grande quantité dans l'intention de la vendre est passible de dix ans de prison et d'une amende encore plus importante. En revanche, les analogues de fentanyl fabriqués illégalement font partie du tableauI et sont passibles d’une peine beaucoup plus sévère.
  • Le fentanyl atténue et soulage la douleur en se fixant aux récepteurs d’opioïdes du cerveau et du système nerveux central.
  • Il est beaucoup plus puissant gramme pour gramme que la plupart des opiacés tels que la morphine et l’héroïne.
  • Le fentanyl peut créer une dépendance à la fois psychologique et physique.
  • Chez les toxicomanes, les overdoses de fentanyl sont relativement courantes en raison de sa puissance et peuvent entraîner un coma ou la mort.
  • Les analogues de fentanyl sont souvent vendus à titre d’héroïne synthétique et peuvent être coupés avec de l’héroïne et d’autres substances illégales.

Statistiques

  • On estime que le fentanyl est jusqu’à 100fois plus puissant que la morphine et environ 50fois plus fort que l’héroïne.
  • Les patchs transdermiques destinés à soulager la douleur peuvent durer jusqu’à 72heures grâce à leur système de diffusion progressive à dosage contrôlé. Les toxicomanes ont tendance à extraire le contenu de ces patchs et à prendre des doses beaucoup plus importantes sur une courte durée.
  • Selon les chiffres des autorités américaines, 1013personnes sont décédées entre 2005 et 2007 après avoir consommé des analogues de fentanyl illégaux fabriqués au Mexique. Ces décès par overdose concernaient surtout des toxicomanes de Chicago, Philadelphie et Détroit. La plupart de ces overdoses sont dues au fait que les trafiquants coupent l'héroïne avec du fentanyl. Cette «épidémie» a été maîtrisée une fois que les forces de l’ordre ont fermé un laboratoire de fentanyl clandestin à Toluca, au Mexique.
  • La période initiale de sevrage au fentanyl peut durer 2 à 4semaines, mais certains effets néfastes peuvent persister pendant plusieurs mois.
  • Aux États-Unis, 2,5millions de prescriptions de fentanyl ont été délivrées dans tout le pays en 2000. En 2008, ce chiffre avait presque triplé, avec 7,6millions de prescriptions.
  • En 2005, les États-Unis étaient le plus gros consommateur de fentanyl sur ordonnance au monde avec 53% du total mondial.
  • L'Allemagne arrive en deuxième position avec 14% du total mondial.
  • Viennent ensuite l’Espagne, la France, le Royaume-Uni et le Canada. Ensemble, ces pays ont représenté 16% de la consommation mondiale de fentanyl en 2005.
  • La production mondiale de Fentanyl a bondi depuis le début des années 1990, où la quantité exportée dans le monde était d’environ 10kg par an. En 2005, ce chiffre a atteint 2716kg.

Signes de dépendance

En tant qu’opioïde narcotique, le Fentanyl est très addictif, aussi bien physiquement que psychologiquement. Que ses utilisateurs le prennent sur ordonnance pour gérer leur douleur ou à des fins récréatives, ils peuvent tous devenir dépendants.

Les consommateurs de fentanyl sur ordonnance peuvent commencer à ne plus respecter les méthodes et dosages sûrs recommandés et montrer des signes de dépendance. Ils peuvent par exemple sembler très anxieux lorsque leur stock s’épuise ou réagir avec hostilité si on leur suggère de changer d'antidouleur.

Quant à ceux qui prennent du fentanyl illégalement dans un cadre non médical, il se peut que des signes d’utilisation par intraveineuse soient visibles sur leur corps: marques de piqûre, cicatrices et abcès. Ces personnes peuvent être en possession de plusieurs formes de la drogue: des patches transdermiques (entiers ou découpés), des comprimés ou pastilles portant le nom Fentanyl ou celui d’une marque associée et des «sucettes». Dans le cas d'analogues de fentanyl fabriqués illégalement, on pourra trouver des poudres inhabituelles ainsi que du matériel destiné à préparer et consommer la drogue (petits morceaux de papier aluminium, briquets, tubes de stylo vides, etc.).

En état de manque, une personne dépendante au fentanyl présentera plusieurs symptômes. En effet, le fentanyl est un narcotique si puissant que les effets de manque peuvent être très prononcés. Les symptômes physiques sont notamment des nausées, de la diarrhée, de la fatigue, de l'insomnie et une gêne ou des douleurs abdominales. Au bout d’un certain temps après leur dernière dose, les personnes dépendantes auront également des symptômes psychologiques, dont une anxiété intense, de la dépression et une très forte envie de prendre la drogue. Il est probable qu’elles se soucient de peu de chose hormis l’acquisition de leur prochaine dose de fentanyl.

Traitements

Une utilisation continue de fentanyl par des méthodes non médicales peut entraîner une très forte dépendance à la drogue. Comme tout opiacé ou opioïde narcotique, une dépendance physique se crée et le corps de l’individu a alors besoin d’une dose régulière de drogue pour maintenir son équilibre. En effet, en réponse aux substances chimiques artificielles fournies par la drogue, le corps a réduit sa production de neurotransmetteurs essentiels, tels que les endorphines, dont la drogue a usurpé le rôle.

Par conséquent, un arrêt brutal de la drogue n’est jamais recommandé puisque cela déclencherait une série de symptômes de manque désagréables, voire dangereux. Ces symptômes sont, entre autres, de la diarrhée et des nausées, des douleurs, de la fatigue, des troubles du sommeil, de l’anxiété, de l’irritabilité et de la dépression.

La dépendance physique développée dans le corps s’accompagne généralement d’une forte dépendance psychologique au fentanyl. Non seulement l’individu peut, consciemment, avoir très envie de retrouver l'état de relaxation, d’apathie et d’absence de douleur généré par la drogue, mais son addiction peut être inconsciemment entretenue par l'activation des systèmes naturels de «récompense» et de plaisir du cerveau.

Que la dépendance au fentanyl fasse suite à une utilisation sur prescription ou à une consommation illicite, l’aide d’un professionnel est généralement nécessaire pour s’en sortir. Un séjour à l'hôpital ou en centre de désintoxication est souvent la meilleure solution puisque l’individu peut être surveillé de près et soutenu lors du processus de désintoxication et de guérison.

Lors d’un séjour à l’hôpital ou en centre, plusieurs approches sont adoptées pour traiter chaque aspect de l’addiction au fentanyl.

La méthode de désintoxication (la première étape) dépendra beaucoup des habitudes de consommation, des recommandations du docteur et des souhaits de l’individu. L’un des options consiste à arrêter brutalement le fentanyl, sous surveillance médicale. Cette méthode crée généralement des symptômes de manque plus importants, mais des médicaments peuvent être administrés au patient pour l'aider à les gérer.

On peut aussi diminuer progressivement les doses, souvent en association avec un opiacé de substitution tel que le Suboxone ou la méthadone. Ce processus est beaucoup plus lent et doit être géré attentivement, tout simplement pour éviter de remplacer une addiction à un opiacé par une autre.

En plus du processus de désintoxication physique, un soutien psychologique et émotionnel est tout aussi important pour aider l’individu à gérer la période de sevrage, à surmonter son addiction et à éviter la rechute.

Des séances de conseil peuvent être nécessaires pour l’aider à affronter les problèmes qui l’ont conduit à prendre la drogue. Une thérapie cognitive comportementale (TCC) peut permettre d’identifier les déclencheurs de cette toxicomanie et aider l’individu à adopter des habitudes saines en remplacement des habitudes destructrices.

Des groupes de soutien composés d’autres toxicomanes en rétablissement peuvent apporter un soutien émotionnel supplémentaire et améliorer sensiblement le bien-être de l’individu en limitant le risque de rechute.