Quels sont les effets du cannabis sur le corps humain

Effet cannabis : comment le cannabis agit sur vous

Le cannabis est un produit qui excite et qui n’est pas inoffensif pour l’organisme humain. De façon générale, la consommation de ce produit a diverses conséquences sur le système nerveux, les fonctions motrices et les capacités. C’est surtout une plante qui a des propriétés psychoactives et qu’on présente en médecine comme ayant de nombreuses conséquences néfastes sur la santé. L’effet du cannabis sur le corps humain peut donc décrire à maints égards.

Le High et le Down

Les férus consommateurs du cannabis prennent ce produit en raison de l’effet d’euphorie qu’il produit et qui s’explique par la présence du THC. Après la consommation de ce psychotique, l’effet du cannabis peut se distinguer en deux grandes phases : c’est le High et le Down.

La phase High

L’effet du cannabis à cette étape se constate généralement quelques minutes après la consommation. Les symptômes qui permettent d’identifier l’atteinte de cette phase sont :

  • L’euphorie et une sensation de bien-être ;
  • L’insouciance ;
  • La croissance de la facilité de sociabilité ;
  • L’accentuation des perceptions sensorielles ;
  • L’impression de créativité ;
  • L’envie inexpliquée de rire.

Lorsque le consommateur atteint cependant la deuxième phase, l’effet du cannabis sur le corps s’exprime autrement.

La phase Down

La phase Down intervient généralement une heure après l’inhalation. En cas d’ingestion, il faut patienter parfois jusqu’à six heures et plus. L’effet du cannabis s’exprime alors par :

  • Un état de torpeur ;
  • Un ralentissement physique et mental ;

Lorsqu’une personne inhale le cannabis et qu’elle atteint cette étape, c’est le signe que son organisme est en train de procéder à l’élimination du THC.

L’effet du cannabis sur les fonctions cognitives

Que la personne qui a consommé du cannabis soit à la phase High ou Down, elle souffre globalement d’un dysfonctionnement des fonctions cognitives. L’effet du cannabis entraîne un mauvais fonctionnement des fonctions cognitives. C’est ce qui explique la difficulté à parler ou à communiquer avec son environnement. C’est pour cette raison que les consommateurs de ce produit psychotique ont souvent des trous de mémoire. Leur organisme est en effet affecté de plusieurs façons :

  • On note une diminution des capacités de la mémoire ;
  • Une influence négative sur la concentration et l’attention ;
  • Une diminution du pouvoir de discernement
  • Une difficulté à réagir rapidement.

D’après dires d’expert, toute personne victime d’une infiltration de la fumée du cannabis dans son organisme ressent les effets sur ses capacités cognitives très rapidement. Cet effet du cannabis connaît un pic après 30 minutes et un déclin dans les six heures au maximum après la consommation. Lorsqu’il est pris dans un non-usage médical, le cannabis peut cependant apporter, cette doctrine limite l’intensité des fonctions cognitives. C’est ce qui explique particulièrement les cas d’accident de la route.

La variation de l’effet du cannabis selon la personne du consommateur

L’effet du cannabis peut apparaître sous de multiples formes. Tout dépend en réalité du consommateur et de sa bonne santé. Ainsi, les sensations ressenties après la prise du cannabis peuvent varier selon les paramètres suivants :

  • La forme de cannabis consommée ;
  • La dose inhalée ou ingérée ;
  • La concentration du cannabis en THC ;
  • Le mode de consommation ;
  • La santé physique et mentale du consommateur ;
  • La consommation habituelle d’alcool, etc.

La tachycardie est-elle un effet du cannabis ?

De nombreux utilisateurs se posent la question de savoir s’il y a un effet du cannabis sur le fonctionnement cardiaque. Avec certitude, plusieurs scientifiques ont affirmé que ce produit psychotique accélère le rythme cardiaque et provoque une arythmie accentuée. Chez certains profils de patient, on peut relever des chutes de tension.

Le cannabis et les hormones sexuelles

Certaines études ont pu démontrer que la consommation du cannabis a un effet sur le nombre et la qualité des spermatozoïdes. C’est une théorie qui existe aussi chez les fumeurs. Ainsi, la récurrence de l’ingestion du cannabis peut avoir des effets nocifs sur la fertilité tant chez l’homme que chez la femme. Cependant, cette position est controversée chez les scientifiques. En 2019, des chercheurs ont indiqué, après plusieurs enquêtes sur échantillon, l’effet du cannabis sur les hormones sexuelles était positif.

Quel lien entre le cannabis et la schizophrénie ?

La schizophrénie n’est, en principe, pas un effet du cannabis à court terme. Après plusieurs années de consommation, les patients peuvent présenter des troubles de mémoire ou des psychoses notamment des hallucinations, des pertes d’identité personnelle ou de non-reconnaissance de soi. Chez les jeunes de 18 ans, les spécialistes de la santé expliquent que les risques de symptômes très proches de la schizophrénie sont élevés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *