Les trois signes avant-coureurs du cancer du côlon à surveiller

Les trois signes avant-coureurs du cancer du côlon à surveiller

Savez-vous que le cancer du côlon est le deuxième cancer qui provoque le plus grand nombre de décès sur le plan mondial ? En France, près de 48 000 nouveaux cas de cancer sont détectés chaque année. En effet, le cancer du côlon, encore appelé cancer colorectal, est mortel, mais peut s’avérer asymptomatique, surtout à ses débuts. Toutefois, il existe des signes avant-coureurs qui peuvent indiquer la présence de cette pathologie. Découvrons dans cet article trois (03) signes avant-coureurs que vous devez surveiller.

Les changements dans les habitudes intestinales

L’un des premiers signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille, c’est-à-dire indiquer la présence du cancer colorectal, est le changement du confort intestinal. En effet, lorsque vous avez fréquemment l’un ou plusieurs des symptômes suivants, vous pouvez vous inquiéter. Il s’agit de :

  • la diarrhée ;
  • la constipation ;
  • des selles étroites, en ruban ou anormalement fines ;
  • la sensation de ne pas avoir évacué complètement les selles.

Ces signes témoignent en effet d’un changement qui est intervenu dans la structure ou dans la morphologie du côlon ou du gros intestin. Ce qui influence sa physiologie et par conséquent son fonctionnement.

La présence de sang dans les selles

La présence de sang dans les selles est un signe alarmant qui nécessite une attention médicale immédiate. Cela peut se manifester de différentes manières :

  • sang rouge vif ;
  • selles noires ou goudronneuses ;
  • sang invisible à l’œil nu.

En effet, la présence de sang rouge vif dans les selles est un signe qui doit véritablement vous inquiéter. Ce malaise est le signal de plusieurs maladies qui touchent le côlon, dont la plus grave est le cancer colorectal. La présence de sang rouge vif permet alors de soupçonner l’existence d’une source de saignement proche de l’anus. Ce saignement peut être dû aux hémorroïdes, mais pour en être sûr, vous devez consulter un médecin.

La présence de sang de couleur noire ou goudronneuse dans les selles indique le plus souvent l’existence d’une poche de saignement dans les parties supérieures du tube digestif. La couleur noire indique que le sang a été digéré. Enfin, vous pouvez avoir du sang dans les selles, mais ce dernier n’est pas visible. Sa détection est rendue possible grâce à des tests de dépistage tels que le test FIT ou le test de gaïac.

Les douleurs abdominales et l’inconfort intestinal

Les douleurs abdominales persistantes récurrentes ou mal de ventre persistant peuvent également constituer des signes avant-coureurs du cancer du côlon. Ainsi, nous pouvons énumérer les crampes ou les douleurs dans le ventre. Ces derniers peuvent être associées ou faire suite à des épisodes de ballonnements. De plus, la sensation de satiété ou de gonflement du ventre même après un repas, de même que les flatulences excessives peuvent indiquer la présence de problèmes au niveau du tube digestif.

Les douleurs abdominales et l’inconfort intestinal

Autres signes et symptômes à surveiller

En dehors des trois groupes ou familles de signes présentés ci-dessus, le cancer du côlon peut aussi entraîner d’autres symptômes. En effet, lorsque vous êtes fatigué de manière expliquée, cela peut être un signe. La fatigue inexpliquée, associée à l’un des signes précédents, est un indice à ne pas négliger. On peut aussi noter la perte de poids involontaire et inexpliquée, les nausées fréquentes et les vomissements qui témoignent d’une obstruction grave du côlon ou d’une occlusion intestinale. Ce qui serait due à la présence d’une tumeur.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *