Quel est le rapport entre la rosacée et la flore intestinale ?

Rosacée et flore intestinale : quel rapport ?

De nombreuses affections touchent la peau et entraînent des rougeurs et inflammations. Parmi celles-ci, il faut évoquer la rosacée qui, d’après les études, touche environ 10 % de la population. Les recherches menées à son propos montrent que cette pathologie a un lien étroit avec la flore intestinale de l’homme. Quel est donc le rapport entre cette affection et l’intestin ? Quels sont les facteurs qui causent et aggravent la rosacée ? Enfin, comment prévenir et traiter cette maladie de la peau ? Retrouvez dans cet article les éléments de réponse.

La rosacée : définition et rapport avec la flore intestinale

La rosacée est une affection cutanée qui touche en grande partie ceux qui sont de peau claire, particulièrement les femmes qui ont atteint l’âge adulte. Cette maladie dermatologique touche les vaisseaux du visage et entraîne des désagréments aussi bien sur le physique que sur la psychologie de la personne concernée. Généralement, lorsqu’elle se manifeste, on essaie de camoufler ses symptômes que sont entre autres les rougeurs, les boutons et l’inflammation du visage avant de chercher à connaître ses origines. Il faut remarquer que la rosacée est une pathologie qu’on retrouve sous diverses formes. Elle a aussi la particularité d’opérer une alternance entre les phases de poussées et celles de rémissions.

D’après les études, 70 % de ceux qui souffrent de cette pathologie possèdent un nombre excessif de bactéries au niveau de leur flore intestinale. Il est donc évident que l’état de la flore intestinale de l’homme ait un lien étroit avec la survenue de la rosacée. Autrement, la santé digestive et celle de la peau sont liées.

Lire aussi : Pour quelles raisons les dentistes ne prennent pas de nouveaux patients ?

Quels sont les causes de la rosacée et les facteurs qui l’aggravent ?

Les recherches menées sur la rosacée ont permis de dénicher un certain nombre d’éléments favorisant sa survenue ou aggravant sa manifestation. Les éléments les plus connus à ce jour pouvant être à sa base sont principalement au nombre de deux. On dénote d’abord un mauvais fonctionnement des vaisseaux sanguins, ce qui provoque une dilatation des vaisseaux, un œdème ou encore une altération de l’endothélium. Ensuite, il s’agit d’une prédisposition génétique. En effet, l’affection se manifeste plus chez ceux qui ont une peau, des cheveux ou des yeux clairs. Parmi les facteurs aggravant la rosacée, il faut compter :

  • Le demodex folliculorum ;
  • L’alimentation et l’alcool ;
  • Le climat ;
  • Les fortes émotions ;
  • Le stress.

Ces facteurs sont connus pour aggraver les symptômes de la rosacée. Mais la prise de certaines dispositions permet de traiter cette affection cutanée.

Quelle astuce pour traiter ou prévenir la rosacée ?

Pour traiter et prévenir la rosacée, certaines dispositions doivent être prises. Il s’agit entre autres de :

  • L’alimentation : une consommation d’aliments ayant une forte teneur en prébiotiques comme le topinambour ou l’inuline permet de régulariser la flore intestinale. Plus celle-ci est bien portante, mieux la peau se porte ;
  • Le stresse émotionnel : l’intestin et la peau sont influencés par le stress émotionnel. Par ailleurs, une peau enflammée ou rouge est le signe d’un déséquilibre interne. C’est pourquoi il est important de savoir gérer ses émotions ;
  • La perméabilité intestinale : l’une des raisons du déséquilibre et de la perméabilité de la flore intestinale est celle d’un usage prolongé d’antibiotiques. De fait, leur limitation serait une bonne option pour éviter ce déséquilibre ;
  • Candidat et parasites : connus pour affaiblir le système immunitaire, le candida et les parasites doivent être éliminés ;
  • Carence en vitamine D : ce principe actif est un protecteur du système immunitaire. Il aide à combattre les infections comme la rosacée. Il est donc conseillé d’éviter une carence en vitamine D ;
  • Soin de la peau et du visage : le maquillage occlusif et les soins de la peau peuvent aggraver la rosacée. Il est donc important de n’appliquer que les produits apaisants et biodisponibles qui ne perturbent pas le système hormonal.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *